Menü
DE| FR| IT| EN
Das Rudolphis Trompetenmoos wächst fast ausschliesslich auf alten Bergahornen in luftfeuchten Lagen der montanen und subalpinen Stufe.

Projet de qualité de paysage unesco

Protection et mise en valeur du paysage culturel

Le canton du Valais et la commune de Naters ont confié au patrimoine mondial de l’UNESCO Swiss Alps Jungfrau-Aletsch l’élaboration d’un projet « unesco » visant à mettre en valeur la qualité de paysage. Le périmètre de ce domaine englobe notamment les 11 communes allant de Steg-Hohtenn à Bettmeralp. On trouve dans cet environnement des paysages culturels de grande valeur esthétique, culturelle et écologique: des alpages odorants et hauts en couleurs, des pâturages où broutent des vaches d’Hérens et des moutons nez-noirs, des bisses aux murmures joyeux, des steppes et pâturages riches en espèces, des vignes en terrasses ou encore des villages aux rues sinueuses avec des traditionnelles maisons en bois. Dans ce cadre, le contraste entre un paysage culturel soigné et un paysage naturel « sauvage » joue un rôle-clé dans l’attractivité de la région. La diversité du paysage culturel est cependant menacée: les changements structurels de l’agriculture ont comme conséquence l’abandon de certaines exploitations, ce qui conduit d’une part à l’embroussaillement de pâturages, d’autre part à la perte de structures traditionnelles ou au délabrement de bâtiments agricoles. Afin d’enrayer le recul de la diversité du paysage, les contributions à la qualité du paysage visent à soutenir les agriculteurs dans leur travail de conservation et de valorisation de la diversité régionale en matière de particularités paysagères.

Lors d’une première phase du projet, en collaboration avec des spécialistes du paysage et le Service de l’agriculture, la région a été subdivisée en 11 zones de paysage. Dans un deuxième temps, les résultats obtenus à travers cette analyse du paysage furent présentés et retravaillés dans le cadre d’un atelier avec des agriculteurs et des experts locaux issus de divers domaines. En outre, des mesures appropriées du catalogue cantonal visant à conserver et mettre en valeur la diversité du paysage culturel furent présentées; on discuta également de leur mise en œuvre dans les zones appropriées. Par la suite, un rapport fut établi et soumis au canton. Fin octobre 2016, les modifications proposées par le canton furent intégrées au rapport, qui fut soumis pour contrôle à la Confédération. La mise en œuvre du projet de qualité de paysage devrait démarrer au printemps 2017.

 

Pour plus d’informations: