Menü
DE| FR| IT| EN
unesco_welterbe_jungfrau_aletsch_header_4_Erhalten und Aufwerten

Mélitée des linaires

Le meilleur moment pour observer le papillon Mélitée des linaires (Mellicta deione berisalii) est au mois de juin, dans les journées ensoleillées avec peu de vent, dans les alentours de Ausserberg-Hohtenn, sur la rampe sud du Lötschberg. On peut le reconnaître par sa couleur orange-marron et par les bords de ses ailes caractérisés par un motif de filet noir.

Ce papillon aime le climat chaud et sec. En Suisse on connaît 11 espèces de cette famille, toutes avec un aspect assez similaire. La chenille du papillon Mélitée des linaires est liée à la plante qui l’alimente, c’est-à-dire la Linaire italienne. Elles sont toutes les deux diffusées en Méditerranée, d’où elles sont immigrées dans la vallée du Rhône après la dernière glaciation. Une sous-espèce du papillon Mélitée des linaires est présente seulement dans le Valais, par conséquent elle est considérée endémique dans la Vallée du Rhône.

Dans le passé, des nombreux terrains étaient labourés, d’où une forte fréquence de la présence de ce papillon était observé. Depuis c’est devenu rare. La raison est simple: la chenille du papillon ne s’alimente que des feuilles de Linaire italienne, qui poussent dans les champs secs et cultivés ainsi que dans les vignobles. Il s’agit d’une mauvaise herbe, par conséquent si la plante est peu diffusée, le papillon deviendra une espèce rare.

Mesures de conservation

En 2014 le Bureau pour l’Environnement et l’Energie (buweg) a élaboré une carte de la distribution du papillon Mélitée des linaires dans le site du Patrimoine Mondial. Cela a contribué à la connaissance du cycle de vie de cette espèce rare. Cette étude a créé les bases pour l’élaboration des recommandations pour la protection et la restauration du papillon, qui seront réalisées en collaboration avec les agriculteurs. En 2015, le projet concernant le papillon Mélitée des linaires a été inclus dans le de projet “Réseau Ausserberg” et par conséquent des accords ont été signés régulant l’agriculture extensive.

Toujours en 2015, une action pilote avec l’aide des bénévoles a été menée avec l’agriculteur de montagne Orlando Schmid. Dans un pâturage labouré près de Ausserberg 240 petites plantes de Linaire italienne ont été plantées.

Une première évaluation du projet a donné des résultats encourageants.

P1060429

Le Centre de Gestion vise à restaurer les habitats potentiels, ainsi qu’à signer des accords avec les agriculteurs pour une bonne partie de sites, afin d’assurer des aides supplémentaires aux payements directs existants.

Informations supplémentaires